snippet here. --> A Propos - L'Enfance en Confiance

Bienvenue sur mon site !

2009 Portage danse Mère-Fille - Isabelle BOIVIN (4)
2011 - Sportez-vous bien en Famille - Ambassadeurs Bordeaux - Pascal CALMETTES -Isabelle BOIVIN
Ambassadeurs de Bordeaux - Pascal CALMETTES

Hello, ici Isabelle Boivin

Je suis Physio-éducatrice et surtout maman de 2 enfants … Enfin, plutôt d’ado maintenant !! 


Depuis mes 13 ans, je baigne dans le monde de l’éducation, si, si !! J’ai bien dit 13 ans soit depuis 1988 ! Euh si on compte, ça fait 31 ans !! Whaouw … Baby sitter, Animatrice en Centre de Loisirs et de Vacances, Nounou, Animatrice en LAEP, Educatrice Montessori … Bon, mon CV est ici pour ceux qui veulent le consulter.


Mais, c’est quand je suis devenue Maman en 2004, que j’ai découvert, au travers de problèmes trèèès pesants, le maternage proximal. Et oui, quand vous êtes scotchée au canapé toute la journée avec bébé dans les bras, confrontée à des crises de votre tout petit qui vous dépassent, vous épuisent … que les conseils habituels ne fonctionnent pas et même, je m’en rends compte des années après, ont des conséquences néfastes à long terme

Ben, la seule solution a été de chercher par moi-même, ce qui pourrait fonctionner rapidement pour sortir de ce cercle vicieux !

Seulement, d’une part, c’est long, une série de tests-erreurs-réajustements-validation (ou pas !) et quand on est seule, contre tous, que tout notre entourage nous dit « t’es sûre ? », « une bonne fessée, ça n’a jamais tué personne ! », « enferme-le dans sa chambre pour qu’il comprenne que ce n’est pas bien », « ne le relève surtout pas, laisse-le pleurer », « oh mais, habillé/coiffé comme ça, il a l’air de quoi ?! » et j’en passe … Il est difficile de tenir la barre en gardant le sourire …

Tu vois, la cocotte-minute qui monte en pression … ça monte, ça monte et là BAM ! ça explose !!!



J’ai appris au fil du temps à rire de ces commentaires et à les faire glisser sur moi comme l’eau sur un pare-brise … Ils ne m’atteignent plus et la Vie m’a montré que mes choix si décriés ont été bénéfiques.
Je le mesure d’autant plus qu’aujourd’hui mes doudous traversent la pire des crises, la plus redoutée des parents : … L’Adolescence !!! Cette transformation incontournable qui transforme nos petits chérubins en monstres à double personnalité, qui aiment vivre dans une grotte crasseuse et bordélique … Brrrr … Actuellement, j’en ai 5 … Si, si ! 5 créatures de 12 à 17 ans, en famille recomposée …

C’est là que le résultat se fait sentir : malgré les mésententes incontournables, j’arrive toujours à communiquer avec mes enfants pour trouver des solutions qui nous conviennent, pour décortiquer les problèmes et nous exprimer en restant vrais et respectueux de chaque point de vue. Je vois dans leurs comportements quotidiens, aussi, les valeurs que je leur ai transmises et qu’ils ont adoptées (ils auraient parfaitement pu les rejeter !).

Mais, j'aurais pu m'éviter tellement de difficultés, gagner du temps, économiser mon énergie si j'avais été mieux accompagnée ou si j'avais eu dès leur naissance, voire avant, les connaissances nécessaires pour gérer les difficultés du quotidien.
Je te laisse me découvrir plus en détails ci-dessous !

les Tsunamis que j'ai affrontés

Tu te demandes peut-être ce que j’ai pu réellement traverser ?

Je pourrais t’en parler pendant des semaines, je vais même certainement faire quelques livres sur ces sujets … Donc attention, ce chapitre est un peu long …

Avec ma fille aînée :

En 2004, quand ma fille est née, je pensais que tout allait se passer normalement, j’avais tout prévu, je voulais allaiter, et ma mère, m’avait rebranchée à ma fibre écolo en me faisant connaître les couches lavables. J’avais même un porte-bébé (pas du tout physio mais bon !).

J’ai failli accoucher chez moi car la Sage-Femme m’a renvoyée chez moi en me disant que ce ne serait que pour le lendemain car je n’avais pas encore assez mal. Je n’ai pas du tout été respectée lors de mon accouchement finalement. Je ne parle même pas de la position ni des gestes interdits par l’OMS mais de l’absence de soutien conscient et des paroles culpabilisantes que j’ai subies ce jour-là, alors même que je tremblais, choquée par mon accouchement, incapable d’accueillir normalement mon bébé …
J’imaginais un autre accueil pour ma puce et hélas, je n’ai pas été « à la hauteur ». Depuis, j’ai le sentiment que cela nous a marqué toutes les 2. Je n’ai pas été aidée pour la mise au sein.

Ma petite puce a, de suite, eu des soucis dont je n’ai eu l’explication qu’à ses 4 ans lors d’une formation que j’ai faite en Allaitement … Un beau frein de langue (coupé il y a 2 ans). Ce petit souci a eu des conséquences qu’encore aujourd’hui ma fille subie. J’ai été scotchée au canapé pendant près d’un mois pour l’allaiter. C’est ma mère qui m’a dit un jour « tu ne crois pas qu’avec un biberon elle pleurerait moins ? » Et hélas, elle avait raison … Ma fille pleurait … de faim !!! Dès que j’ai pu lui donner ce dont elle avait besoin, son corps a commencé à stocker tant et si bien qu’aujourd’hui encore, cela a des conséquences … Elle a 16 ans et son corps continue de stocker sans parler de la peur de manquer. A ce jour, Aucun psy n’a pu lui faire passer ce problème sans compter qu’elle n’a jamais aimé y aller et qu’elle le refuse maintenant …
Dès ses premiers mois après la fin de l’allaitement, ma louloute a eu des soucis de santé impressionnants en prime (sans tout déballer ici) liés directement … aux laits infantiles et autres produits laitiers (PLV), cela a été jusqu’à une perte d’audition temporaire de 20% … J’ai vu des ORL, de vrais bouchers qui me proposaient de lui percer les tympans à vif, de l’appareiller de Yoyos, de lui enlever les amygdales ou végétations (je ne sais plus) … Et puis, j’ai trouvé un vrai ORL qui en 1 séance, nous a confirmé son intolérance aux Produits Laitiers et avec un traitement homéo + une aspiration tout était fini !!

A ses 1 an, elle a commencé à avoir un comportement très agressif envers elle-même et a refusé de s’endormir/dormir seule et pas avant 23h … Je me revois avec un matelas dans sa chambre avec mon gros ventre de femme enceinte. Ce problème a été résolue (tout du moins les symptômes d’agressivité et le sommeil) grâce à une solution simple que nous avons mis en place avec elle en 2007 (elle avait 3 ans !) … Je te raconte tout ça dans la partie sur Le Livre qui a changé ma Vie.

Aujourd’hui, je suis ravie de ne pas avoir céder au perçage des tympans car l’ayant subi moi-même petite, j’ai développé enfant, une peur incontrôlée des médecins (je faisais le poids-mort dans la rue quand on y allait, il fallait me traîner littéralement …) et il y a quelques jours, j’ai appris que j’avais une perte d’audition (j’ai 44 ans) liée à cela et qui m’affecte énormément (dans le brouhaha, s’il y a des sons parasites, je ne distingue plus les sons et je fatigue énormément) … Je suis heureuse de lui avoir éviter ces désagréments !

Par ce témoignage, je veux te faire prendre conscience des impacts directs que ce que tu décides de faire avec tes enfants dès leur plus jeune âge aura un impact (positif ou négatif) à plus ou moins long terme et parfois même avec un effet qui ne se mesurera que dans très longtemps … Il ne faut pas avoir peur, ni se morfondre des mauvais choix mais juste en être conscient.

Avec mon petit dernier :

Concernant mon petit dernier, j’ai appris de mes erreurs !! J’ai donc voulu éviter une naissance horrible à mon bébé. J’ai fait un projet de naissance qui a été accepté par l’équipe. Je lui ai parlé pendant la grossesse en lui demandant de bien téter.  Il est né en 2006, ses soins ont été faits sur moi, il a grimpé jusqu’à mon sein presque tout seul et a dû téter pendant plus d’une heure en peau à peau !
Dès la grossesse, je le sentais bouger contrairement à ma grande, il faisait la fête à sa sœur dès qu’elle était contre mon ventre ! L’haptonomie m’a beaucoup aidé à entrer en contact de manière « magique » avec mon petit bonhomme. C’était impressionnant !

Dès son 1er jour de vie, j’ai vu que dès que je m’occupais de moi, il me réclamait. Au début, c’est mignon mais à force, c’est pesant ! Heureusement, j’avais trouvé la parade : le portage en écharpe que je prévoyais surtout pour l’allaitement, en fait et qui s’est avérée nécessaire H24 !!
Impossible de poser Monsieur de jour comme de nuit, il fallait qu’il soit contre moi … Avec un déménagement à préparer et une grande de 23 mois de plus, c’était chaud !

Le cours de portage a été une révélation pour moi, j’ai recontacté mes besoins primaires, mes instincts ? Bref, j’ai été piquée par le Virus !! Matthieu n’avait plus besoin de pleurer, il était tout contre moi et la nuit, la Sage-Femme qui me suivait m’a conseillé vu mon passif d’allaitement raté, de le laisser dormir avec moi, elle m’a totalement rassurée sur les risques et la première nuit de Cododo a été tellement ressourçante que ça a été adopté directement pour lui seulement. Sa grande sœur, elle, continuait de mal dormir et n’était pas toujours facile en journée …

Le déménagement et l’emménagement se sont finalement bien passé, mon Doudou était bien contre moi, l’allaitement se déroulait bien. Et vers ses 4 mois, le nouveau médecin que nous avions m’a demandé d’arrêter car une jaunisse était suspectée !? Les soucis ont recommencé avec des problèmes de peau cette fois … Mais, j’ai très vite rencontré ma super Naturopathe (interviewée en 2020) qui m’a permis avec le concours d’un médecin homéopathe bien choisi de traiter définitivement ce problème ainsi que celui de ma Grande en passant par mes propres soucis d’intolérances aux PLV.

Ce petit gars a grandi, à ses 3 ans et les 5 ans de sa soeur, son père et moi avons divorcé et les tensions engendrées étaient engrangées par cette petite éponge à émotions. Déjà, sa première rentrée fut compliquée. Un petit bonhomme qui s’accrochait à moi et ne me poussait dehors que lorsque la maîtresse (qui aurait dû trouver un autre métier) commençait enfin les activités … Lorsqu’elle ne nous a plus permis d’entrer dans la classe avec nos enfants et leur a enlever doudous et totottes à l’intérieur, Mon petit d’Homme refusait d’entrer, je me revois, lui accroché à moi et la maîtresse et la Directrice tentant de le tirer par le bras … Que de violence pour ce petit bout de choux qui voulait juste être rassuré en entrant, avoir une transition douce et après c’était bon pour la journée ! J’ai trouvé des stratégies pour que ça n’arrive plus jamais !! Par la suite, je me suis rapprochée de mon travail pour m’éviter 100 kms par jour travaillé ! J’ai tenté le changement d’horaire aussi pour être plus présente et permettre une garde alternée … Quelle bêtise !!

Le commencement des soucis scolaires a pris réellement vie cette année-là (fin 2010), trop de changements pour lui (écoles, déménagements successifs), je faisais de mon mieux.
Mon fils a commencé à totalement rejeter l’école, il ne se calmait que dans la classe de sa sœur (c’était une école privée occitane), il disait que c’était à cause de l’école qu’il était loin de Papa … Il n’avait pas compris, malgré nos explications. Par la suite, ce rejet engendra, hélas, d’autres soucis encore présents actuellement (il a 14 ans) … Il refusait d’écrire et pendant quasiment toute sa maternelle il l’a refusé. J’ai pourtant de suite consulter et n’ayant pas les moyens, je suis allée voir du côté du public. Les temps d’attentes y étaient et sont toujours énormes ! 6 mois d’attente donc pour le 1er RV, puis un bilan sur 6 mois … Autant te dire que Matthieu sur sa dernière année de Maternelle n’a pas été pris en charge.

La vie suivant son cours, en 2012, je me suis mise en ménage avec un autre homme. Re-déménagement, changement d’école et de centre de suivi psy. Nous sommes tombés sur le mauvais psy ! En effet, il alternait entre me dire qu’il ne comprenait pourquoi mon fils nécessitait un suivi et le fait qu’il ne faille surtout pas le changer de thérapeute … En passant par des explications dont parfois je ne comprenais même pas le sens de la phrase ??! Ah, j’oubliais, ça doit être ma mauvaise audition qui débutait !!

En effet, en 2013, mon boulot ne me correspondant plus du tout, j’ai commencé ma reconversion dans la Petite Enfance (Domaine qui me réussit depuis toujours), j’avais alors découvert la pédagogie Montessori et m’y suis formée. Se faisant, j’ai rencontré d’autres parents qui m’ont amené sur la piste des Enfants Précoces ou à Haut Potentiel … Mon loulou en avait toutes les « symptômes » … Je me suis rapprochée d’une asso locale et j’ai commencé d’autres tests et trouvé une psy à l’écoute de mon fils mais aussi de moi, me donnant enfin des conseils !! En 4 mois, l’agressivité et les comportements inadaptés ont quasiment cessés mais, c’était sans compter sur la fine équipe éducative qui m’a pris en grippe d’avoir changé de thérapeute, d’être source de propositions pédagogiques et à l’écoute de mon enfant … Cela n’a pas suffit et ils ont fait la sourde oreille à ce que cette nouvelle psy recommandait pour lui. Ils ont continué à mettre en contact mon fils avec une professeure qui le dénigrait, l’humiliait et le rabaissait systématiquement. Ses professeurs successifs l’ont mis à l’écart dès le matin … Le travail avec la Psychologue était annihilé par l’équipe éducative qui était persuadée que j’étais toxique pour mon fils.
Mon petit bonhomme a subi en CE1, le fait de ne pas être pris en compte comme malade alors qu’il avait vomi 2 fois, c’est ma fille qui m’en a informé (elle était alors en CM1). J’ai mis les points sur les i mais ça n’a pas suffit … En CE2, je les ai sommés de trouver rapidement une solution pour qu’il écrive (ils ne voulaient pas des miennes), soit évaluable et heureux d’aller en cours. Je les ai prévenus que dans le cas contraire, je déscolariserai mon fils. A la simple évocation de l’Instruction En Famille (IEF), j’ai eu les Services Sociaux sur mon dos (pas celui de son père, juste sur le mien … encouragé par le père). Après 6 mois à tenter de discuter du cas de notre fils, avec son père, j’ai laissé tomber. Et un soir après l’école, en plus des matinées à finir aphone pour motiver mon loulou à se préparer, je l’ai récupéré dans la Rue, en pleurs dans la pénombre de la nuit qui tombait. Il ne l’avait pas laisser partir comme d’habitude avec sa sœur mais l’on finalement laissé sortir alors que tous les enfants étaient rentrés chez eux ou à la garderie. Cerise sur le gâteau, le personnel de l’école ne savait pas où mon fils était !!!! Je vous passe le reste mais ça n’était pas la 1e fois qu’il le perdait … Mon fils était en danger psychique mais aussi physique. Ce jour-là, je l’ai récupéré et je lui ai dit : « Mon chéri, aujourd’hui c’était ton dernier jour d’école, tu n’y retourneras plus. ». C’était le début des vacances de février 2015.
J’ai sauté dans le vide, un vide attirant et à la fois flippant !! Je savais que j’allais me mettre hors la Loi alors que j’avais déjà une Information Préoccupante à mon encontre … Mon avocate m’a super bien aiguillée, les associations d’IEF aussi.
Son père a été très surpris, bien qu’il n’ait rien voulu proposer, rien voulu reconnaître des difficultés et de la souffrance de notre fils. Il a juste refusé l’IEF, ce qui m’a valu d’être sans aucun contrôle de l’Académie pendant 1 an !!! Hallucinant, je le réclamais pourtant ce contrôle, mais non …

En 2016, 1 an après, Monsieur s’est réveillé aidé du Directeur de l’ancienne école de notre fiston et nous a mis devant le Juge. Nous avons eu juste le temps de montrer que c’était bénéfique. Puis, une expertise psy a été réclamée, j’ai cru avoir affaire à une folle. A peine, nous avait-elle tendue la main pour nous saluer que j’ai senti qu’elle était contre moi et mon fils, qu’elle avait déjà pris parti et que tout ce que je dirais serait vain voire déformé … Elle a crié contre mon fils et moi, elle nous a fait venir à un moment très peu propice pour mon fils, et a rejeté en bloc les documents (bilans des tests chez d’autres thérapeutes notamment) prétextant une tentative de manipulation de ma part … Je n’ai pas pu lire son Bilan à elle. C’était comme si on me lapidait … Impossible de lire, je pleurais et j’étais en panique total car j’imaginais le Juge avec ça et ce qu’il en ferait ! Heureusement, mon compagnon l’a lu et m’a rassuré tout comme mon avocate. Elle a aussi pointé les manquements du père. Le couperet est tombé mais heureusement, l’IEF prenait fin et mon fils avait réussi Haut la main son examen de retour dans l’Education Nationale en 6e. J’ai eu droit à une diminution de mes Droits Parentaux, c’était le père qui avait le dernier mot en cas de désaccord … Bien évidemment, j’ai fait appel et un an après, tout est rentré dans l’ordre !! Le père avait continué à ne rien faire, n’avait pas pris sa paternité en main …

Mon fils a encore beaucoup de mal à intégrer des codes mais cette année, il est en 3e et c’est la première fois qu’en 1 mois à l’école, tout va bien ! Il a été reconnu Handicapé et ça été dur pour moi de l’accepter et de faire les démarches mais aujourd’hui, je sais que ce n’est pas à vie et qu’on fait tout ce qu’on peut pour l’aider à se sortir des problèmes d’écriture qui ont découlé de son long refus d’écrire à l’école (au moins 5 ans) au moment même où c’était le plus facile pour lui. Je sais où j’aurais pu mieux l’aider.

Par ce témoignage, je veux te faire prendre conscience que ce que tu décides de faire avec tes enfants, dès leur plus jeune âge, aura un impact (positif ou négatif) à plus ou moins long terme et parfois même avec un effet qui ne se mesurera que dans très longtemps … Il ne faut pas avoir peur, ni se morfondre des mauvais choix mais juste en être conscient. 
J’aimerais tellement éviter de vivre toutes ce que j’ai traversé à tous les parents et les enfants, que j’ai souhaité en faire mon métier. Au travers de toutes mes activités, c’est ce que je te propose : Vivre mieux ta parentalité et que ton enfant, quel que soit son âge puisse préserver ou retrouver la confiance qu’il a en lui, mais également celle envers les adultes qui prennent soin de lui.
Tout cela, pour être l’actrice d’un monde meilleur !!

Etre Soutenue pour soutenir mes enfants

Mais traverser les Tsunamis de la Vie, seule, fut parfois tellement éprouvant que je me suis écroulée en passant une fois à 2 doigts de l’accident mortel (pour mes enfants et les personnes que j’ai renversées …).

D’ailleurs, pour pouvoir respecter les autres (adultes comme enfants), il faut avant tout pouvoir se respecter soi-même … Vous Voyez ? Comme prendre une douche par jour quoi qu’en dise notre petite merveille … Ou se donner le droit d’aller aux WC seule si c’est notre besoin et en tous cas quand on en a envie … Quand ils sont plus grands, s’accorder une soirée, voire même une semaine sans eux et juste pour notre plaisir trèèès égoïste !! Déconnecter, décompresser et recharger les batteries ! Pour éviter de dégoupiller quand la pression est trop forte …

C’est pourquoi, j’ai suivi, en 2018, une thérapie nouvelle en ICV (Inclusion du Cycle de Vie), mais extrêmement efficace et plus rapide que l’hypnose auprès de Corinne MERY. Ceci pour me libérer de la souffrance de mon passé et prendre soin de mon enfant intérieur. Celui-ci s’exprimait beaucoup trop violemment lorsque j’étais confrontée à des situations qui touchaient des douleurs enfouies. Je pratique depuis la méditation de pleine conscience, une véritable hygiène de vie (autant que la douche quotidienne … si, si !!). L’énergétique étant pour moi aussi importante que la conscientisation de son passé, ou que la Communication Non Violente, très concrètes, c’est Chantal Gauthier, avec sa méthode novatrice de l’énergétique 3D, qui m’a accompagné encore plus en profondeur. Non, non, je ne suis pas allumée et j’ai les pieds bien plantée dans la terre … Dans la glaise, comme dirait mon chéri !! Nous sommes tous faits d’atomes eux-mêmes constitués d’électrons et de protons qui tournent dans un ballet sans fin et créent de l’énergie, ils constituent entre eux des molécules, qui elles-mêmes constituent des cellules pour former des tissus ou des organes qui forment notre corps !! Ah la biochimie, la Biologie … C’est passionnant !!

Soutien - Isabelle BOIVIN - Sasin Tipchai - Pixabay

Mes Valeurs, Mes mentors

Depuis, je me sens alignée avec mes choix, parfois difficiles. J’arrive à voir les signaux que m’envoient la Vie, à ne plus être en résistance avec ce que je vis et à reprendre les rennes de mes émotions dans les moments les plus difficiles, parce que la Vie ne m’épargne pas.

J’ai bien évidemment aussi un soutien moral grâce à mes Mentors que j’ai eu l’honneur de rencontrer pour de vrais et avec qui je continue d’évoluer.

Martin Latulippe est une personne d’une Humanité impressionnante qui me permet d’avancer autant au niveau Professionnel que Personnel car l’un sans l’autre, ce n’est pas possible ! J’ai beaucoup appris auprès de lui, et ça continue !! 

François Lemay est pour moi Gandhi réincarné … Sa sagesse est d’une grande aide pour moi et grâce à lui, je n’ai plus peur de parler et faire des demandes à l’Univers ! D’autres le font auprès de Dieu, moi c’est à l’Univers que je m’adresse … Son soutien me permet de positiver très rapidement dans les moments les plus noirs, les plus stressants car ʺTout est toujours parfait !ʺ.

David Lefrançois est pour moi un Maître en Sciences Humaines, en Neurosciences … Il transforme des connaissances complexes en concepts hypers simples et en plus de manière drôle et conviviale sans oublier tout l’amour qu’il nous donne !!

Yannic ALAIN, est pour moi l’incarnation de la gentillesse et de l’humour un vrai nounours. Pour autant, il a su en faire un atout et est la preuve vivante qu’on peut réussir en étant gentil ! D’ailleurs, je vous dirais que tous mes mentors le sont mais Yannick en est une véritable incarnation !

 

Pour déterminer les miennes, elles seraient : L’Humanité, la Bienveillance, la Liberté, le Droit à l’erreur, la Gentillesse, l’Honnêteté, l’Ecoute et la Générosité … Pour autant, je ne suis pas parfaite mais j’apprends de mes erreurs et suis heureuse de les découvrir car c’est une opportunité pour moi de m’améliorer toujours et encore.

le livre qui changea ma vie

Bien évidemment, tu as compris que je m’étais formée à plusieurs outils que je te laisse découvrir sur les autres pages de mon site et cela a contribué à changer ma Vie évidemment surtout la Philosophie Montessori !!

Mais c’est un livre qui a tout fait basculer du côté obscur vers la lumière !!!

Le Concept du Continuum de Jean Leadloff a été un livre qui m’a beaucoup fait pleurer. Eh Oui, car il m’a mise face à ce que j’avais fait subir à ma puce … J’étais comme tout le monde avant : adepte des fessées et punitions, du lit séparé, des vaccins à gogo, d’un moyen unique d’instruction, des produits laitiers, etc …
Et j’en suis revenue … Avant on a des principes, après on a des enfants … Et on change vite d’avis, surtout quand ce qu’on pratique n’a aucun effet sur eux ou a des effets plutôt inverses à ce qu’on souhaitait …

En rentrant de ma première formation portage (2007), j’ai eu le temps de finir ce livre. Mon fils de 7 mois avait un érythème fessier tellement énorme et il pelait comme un serpent par lambeau de peau grand comme ma main. Ma puce de 2 ans 1/2, elle, continuait de taper ses poupées et mouillait son lit tous les soirs. J’ai eu l’impression de me regarder dans un miroir, la violence que je lui renvoyais m’a éclatée au visage et après en avoir discuté avec leur père, j’ai installé tout le monde dans la même chambre ! La nuit qui a suivi cette installation et qui plaisait beaucoup à ma louloute, nous avons bénéficié d’un endormissement plus rapide et plus jamais ma fille n’a fait pipi au lit ou uniquement après des chocs émotionnels … Son agressivité a nettement diminué et ne se voyait plus du tout dans ses jeux !

 

J’ai compris avec ce livre l’importance de la prise en compte du ressenti de nos tous petits, de l’exemple qu’on leur donne en vivant au quotidien notre vie à travers nos réactions et tout ce que nous faisons. J’ai pris conscience de leur potentiel si énorme et que je pouvais voir au quotidien d’ailleurs. J’ai abandonné la poussette et le landau dans la foulée permettant à mes enfants de marcher au maximum sans assistance. Au besoin, l’écharpe était présente ! Les autonomiser, leur faire confiance comme pour mon fils qui a 10 mois a réussi à descendre seul les escaliers après m’avoir vu faire (Attention, ne laisse pas un enfant dans les escaliers sans surveillance s’il n’est pas capable à 100% de les descendre seul et sans assistance ! Je l’ai fait car j’ai vu qu’il en était parfaitement capable et c’était loin d’être sa première fois !). Tiens d’ailleurs, par la suite, il faisait peur aux mamans dans les parcs d’aires de jeux où nous allions et maintenant (14 ans), il pratique le Parkours = L’Art du Déplacement … Tu sais les Yamakasis ?! Il a extrêmement confiance en ses capacités motrices et d’équilibre !!

 

Comment j'en suis arrivée là

Début 2007, beaucoup de personnes me couraient après dans la Rue car je portais mon petit dernier en écharpe dans le dos. J’étais vu comme une extra-terrestre et regardée soit avec admiration, soit avec mépris. Ces sollicitations positives m’ont donné envie de partager mes découvertes génialissimes avec d’autres parents.

J’ai donc fondé une association : BébésÔMonde en 2007, centrée sur la parentalité bienveillante et écolo. J’ai élargi mes compétences à un champ plus professionnel avec des outils et domaines différents (portage, allaitement, communication, instruction, physiologie, etc). J’ai été soutenue par la CAF et intégrée le REAPP (Réseau d’Ecoute, d’Appui et d’Accompagnement des Parents) qui nous a d’ailleurs financé une de nos formations avec Catherine Dumonteil Kremer !

C’est en 2013 que j’ai décidé de me consacrer pleinement à cette passion. J’ai littéralement fui la fonction publique et surtout mon employeur toxique, sans aucun regret d’ailleurs en passant un CAP Petite Enfance !!

Après un an à travailler en école Montessori, en 2014, entre ce que je vivais dans cette école et les problèmes scolaires de mon fils, qui devenaient ingérables, j’ai compris où était ma Mission de Vie et comment je pouvais aider les parents et les enfants à préserver leur confiance mutuelle et en eux-mêmes.

J’ai ainsi créé Le Nido d’Anges et ai ajouté un Centre de Formation en 2017, suite aux sollicitations de maternités et de crèches qui souhaitaient se former auprès de moi. En 2020, j’ai eu envie de tout rebaptiser pour que mon activité soit mieux comprise et de me lancer dans les formations web en faisant peau neuve (nom, site, logo et propositions d’accompagnement). L’Enfance en Confiance est née !

 

 

J’espère que cette longue page t’en apprend un peu plus pour moi. Je pourrais faire encore bien plus long, plus détailler encore mais cela prendrait plus d’un livre !!

150+

Ateliers donnés

14 ans

d'Expérience

2

Programmes en ligne

336+

Clients heureux

Comment j'aide mes clients :

Aujourd’hui, je te propose ce soutien, ces connaissances basiques qui m’ont tant manqué, pour que tu puisses dépasser tes difficultés et résoudre les problèmes majeurs qui nuisent à ta Vie Familiale, à tes relations avec tes enfants mais aussi à ta Vie Professionnelle et Personnelle.

Je t’aide à avoir une posture adéquat pour créer les conditions propices à une enfance heureuse et confiante pour de futurs adultes heureux, équilibrés et bienveillants.

Retour haut de page
Presque fini ! 77%
Rejoins des Milliers de lectrices !

Accède Gratuitement
au Guide de Sécurisation de Bébé 2020
Spécial BABI*

*Bébé Aux Besoins Intenses

et découvre les 3 Astuces principales
pour t’aider à retrouver/préserver :  ton énergie vitale, ta liberté et ton enthousiasme
dans le respect des besoins de chacun !